overview

A collaboration between Germana Civera, Isabelle Schad and Laurent Goldring, co-produced by Festival Montpellier Danse 2006

Vue Imprenable proposes a dialogue between two bodies which question their own visibility.
The work suggests a visual and auditory fluctuation between external and internal spaces and resonances.
Our body practices have been the foundation to approach the work and thus representation.

"Le point de départ: une peinture représentait une femme à la fois dans et devant un paysage. Ce mécanisme particulier avait donné envie de passer d’ une taille à une autre et d’ évoluer selon deux schémas corporels: ou bien le corps dans le décor et donc à sa taille, ou bien le corps devant le décor et donc, beaucoup trop grand pour lui.

Au cours du travail, il est apparu que la matière corporelle était la plus intéressante à approfondir: l’ idée d’ un corps de taille variable selon ses positions et d’ un corps qui à chaque fois donnait l’ impression de changer tout en restant intègre. Un corps qui posait, en tout premier, la question de la tête et du visage, puisque c’ est le rapport entre le crâne et le reste du corps qui fixe la taille lorsque le référentiel approprié se trouve manquant ou brouillé.

Parti pris de travailler sur ces variations en gardant, en permanence, le visage face au public. Le visage a donc fait l’ objet d’ un travail séparé, destiné à prouver que sa matérialité n’ est pas si différente de celle -du reste- du corps: la danse peut s’ emparer du visage au même titre que de n’ importe quelle autre partie du corps.

Un état qui permet de reposer la question de la danse dans l’ évitement majeur qu’ est la question du spectacle. Affirmer qu’ un certain état de corps relègue l’ opposition du nu et de l’ habillé loin derrière et que danser à deux c’ est d’ abord danser avec soi-même."

Published 30 August 2006