Sans Tortue

chorégraphie: Isabelle Schad & Laurent Goldring

lumière & son: Bruno Pocheron
musiques: Luc Ferrari / Plastikman

avec le soutien: CCN Tours, Tanzwerkstatt Berlin,
Fonds Darstellende Künste,
Espace Pasolini - Théâtre International

Sans Tortue a commencé il y a un an par la décision de Isabelle Schad et Laurent Goldring de travailler ensemble à l’occasion du projet Ohne Worte (Praticable).

Body Mind Centering est une pratique corporelle (inventée et développée par Bonnie Bainbridge Cohen) mais pas seulement. Cette pratique s’appuie sur une articulation du corps autour des systèmes corporels. Le squelette (système osseux), les systèmes sanguin, nerveux, respiratoires, etc… sont quelques exemples connus parce qu’ils recoupent nos références biomédicales mais les systèmes sont infiniment plus nombreux : systèmes articulaire, musculaire, pelliculaire, endo- et ectodermique, etc… Chacun implique la totalité du corps, et quand il est travaillé pour lui-même, un système génère son style particulier de mouvement, donc de déplacement, donc de rapport à l’espace, au monde et aux autres. Body Mind Centering est donc une avant tout une façon d’être avec les autres fondée sur la capacité (et donc le plaisir) d’être avec soi-même.
Body Mind Centering est progressivement venu se placer au cœur de l’œuvre d’Isabelle Schad

Sans Tortue provient de la décision de se laisser prendre aux surprises (mouvements, styles et déplacements) générées par cette façon d’être avec soi-même. Un peu comme les premiers acteurs de slapsticks se laissaient prendre au piège des objets du plateau, un peu comme les clowns se laissent prendre au pièges du monde. Non pas guider le corps vers des formes reconnaissables, mais se laisser porter, en restant en accord avec le plaisir de bouger et de découvrir ça qui bouge.

La difficulté était de montrer à la fois l’intérieur et l’extérieur du corps. Body Mind Centering fonctionne par couches, des plus internes aux plus externes. Mais l’être avec les autres rend invisible l’être avec soi-même, et réciproquement.

Laurent Goldring s’amuse avec la représentation en abandonnant toute prétention à une quelconque ressemblance, ce qui l’a amené à travailler sur le corps, avec ses effets propres dans le champs de la danse.
Avec Isabelle, il a été décidé de ne pas travailler nu (comme pour selfunfinished ou Pezzo Zero ) mais au contraire de faire une silhouette dessinée (en continuation de Is You Me), et trouver une fluidité des transformations qui puisse rivaliser avec le dessin.
La dialectique propre à l’image analogique qui bouscule les catégories d’intériorité et d’extériorité a pu entrer en résonance avec les contradictions du Body Mind Centering: en travaillant à deux (plus une caméra), l’être avec l’autre a pu se renverser pour rendre visible l’être avec soi-même. Le vêtement est devenu un objet transitionnel au sens technique et winicottien du terme : objet faisant partie à la fois de l’intériorité du corps propre et de l’extériorité du monde.
C’est au passage la notion même de costume qui se trouve abandonnée.

Sans Tortue s’appelle Sans Tortue à cause d’une faute de frappe: Untitled (sans titre) est devenu Unturtled (sans tortue) et l’est définitivement resté.

Sans Tortue ressemble à un spectacle fini mais il ne l’est pas. L’expérience doit se continuer jusqu’à ce que l’espace lui-même (la scène ?) entre dans cette dialectique de l’intérieur-extérieur, et les autres. Code pour code, pour cette présentation on a préféré l’esthétique du spectacle à celle, plus constipée, du work in progress. Aussi parce que le devenir-spectacle est au centre de notre travail comme problème plutôt que comme solution, et le label work in progress est trop souvent devenu une arme défensive pour éluder ce problème.

Published 11 January 2009

Reflection / Zoom sharing @ Hong Kong Academy for Performing Arts

I have had the pleasure to share this work with students and audiences connected to the Hong Kong Academy for Performing Arts. In collaboration with Goethe Institute Hongkong.

After sharing 30min excerpt from the piece on video, we have started a conversation around the topics, practices and concerns touching this work and my practices in general. I have been impressed by the questions coming from the students during this Zoom Meeting, thank you so much.
18. November 2020, 11 - 13h German Time.

pic: D. Hartwig, all rights reserved.

Published 18 November

Der Bau-Gruppe / Kids @ FRATZ

It is a real pleasure to be able to prepare and present our piece DER BAU-Gruppe / Kids for kids (and adults) from 3 years onwards.

We are also proud to present it in the space where it has been created and developed at first: at Tanzhalle Wiesenburg. It is now shown in the frame of FRATZ Festival Berlin 2020.

Eine Bühne voller schwarzer Säcke. Langsam erwachen sie zum Leben, sie richten sich auf, bewegen sich fort, erkunden den Raum. Plötzlich erscheint ein Arm, dann ein Bein, schließlich ein ganzer Mensch. In Franz Kafkas unvollendeter Erzählung »Der Bau« wird ein Tierbau beschrieben, gebaut von einem Tier, das in den unterirdischen Höhlen und Gängen Schutz sucht und sich dann zunehmend darin verliert. Die Erzählung dient als titelgebende Metapher und Ausgangsbasis für die Erforschung einer besonderen Beziehung zwischen Körper und Raum.
pic: D.Hartwig. all rights reserved.

Freitag 23.10.2020 : 9h und 11h
Samstag 24.10.2020 : 15h und 17h
Tanzhalle Wiesenburg Berlin. Wiesenstr.55.

Symposium:
Samstag 24.10.2020 : 20-22 Uhr
Klein, aber oho!
Choreograf*innen über die Arbeit für ein (sehr) junges Publikum

See online : FRATZ Festival

Published 20 October

Pre-Premiere @ Transart Bozen

In a set of two frames which take the center and mirror one another, her movements rotate and accumulate towards a complex, highly physical outflow.

pic: I.Schad, all rights reserved.

23.09.20, 20:00
Ex-Electronia
Via Macello 38
39100 Bolzano

See online : Transart Bozen

Published 26 September

Turning Solo @ Globe Theatre

Turning Solo @ Globe Theatre with Jasmin Ihrac
08.09.2020, 19:00 - anschließend Konzert mit dem Uli Geissendoerfer Trio
GLOBE BERLIN | PROLOG-BÜHNE
(Open Air am Österreichpark, Charlottenburg)
SÖMMERINGSTRASSE 15
10589 BERLIN

Nach vielen Aufführungen im Theater und in Museen ist TURNING SOLO zum ersten Mal als Open Air Performance im Globe Theater Berlin und in der Interpretation von Jasmin Ihrac zu sehen.

pic: D.Hartwig, all rights reserved.

"Nicht Ekstase ist das Ziel der hoch konzentrierten Selbstverschraubung, sondern die meditative Ausstülpung von Bewegungsenergien, die dem Sog des erzeugten Strudels standhalten. Eine beglückende Doppelmeditation, die die Welt auf jeden Fall besser macht." (Astrid Kaminski)

Published 26 September

Showings@Tanzhalle Wiesenburg

“Knotting is movement that never begins, never ends, ongoing and infinite, repetitive and everlasting performed with highly physical engagement.“

pic: I.Schad, all rights reserved.
When | Friday 4th September 2020 • 20:00h
| Saturday 5th September 2020 • 18:00h • 20:00h
+ Where | Wiesenstrasse 55, 13357 Berlin – Wedding

See online : Wiesenburg

Published 26 September

Showings @ Tanzhalle Wiesenburg

Rotations asks for a basic trust in motion, consciousness and universal energies: everything is already there

28th + 29th August at 18:00 and 19:30 o’clock
Wiesenstrasse 55, 13357 Berlin – Wedding

Visitor capacity is limited due to the current corona regulations.
Please reserve seats in advance by email at: schrammheiko@gmx.de
pic: I.Schad, all rights reserved

See online : Wiesenburg

Published 13 August

collaborations